La famille 'Cha

jeudi 1 janvier 2009

The last but not...

Une année s'achève, une autre commence, 2009 et son lot d'espoirs, de bonnes résolutions et tout et tout...

Noël est déjà bien loin, sniff

C'est bientôt le retour au boulot et à l'école

On va ranger le sapin et les décorations ce week-end, Noisette va retrouver sa place dans le salon

Ma', Pa et les chatons vous souhaitent à tous qui nous suivez depuis plus d'un an

Une excellente année 2009, pleines de bonheurs et de délices

Nous nous quitterons ici, et oui c'était la dernière note de ce blog

Kouaaaaaaaaa ?? me direz vous ! (Chic, diront d'autres, si si, je le sais)

Drôle d'aventure que ce blog qui s'achève ici, une page se tourne, une autre s'ouvre à nous

On vous remercie tous de nous avoir lu, commenté, etc, c'était une belle aventure qui s'achève ici

A tous une excellente année 2009 et merci pour ces beaux moments de 2008

lilo

Posté par Ma cha à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

mercredi 31 décembre 2008

Des nouvelles de petit Pierre (31)

C'est ma voiture !

Juste à moi. Plus besoin de partager celle de ma mère. J'ai passé un dimanche entier, à la remettre en état , avec mon voisin. Elle est géniale, elle est blanche, elle est vieille, elle est grande et comme me l'a fait remarqué mon voisin : 

"les sièges avant une fois rabattus, ça fait lit, c'est pratique pour emballer les filles ... "

Faudrait qu'il sache que pour ça il faudrait juste que je sois un peu moins timide et romantique. C'est pas papa qui m'aurait aidé, pour la mécanique, c'est pas son truc, le camboui, la mécanique ça jamais, par contre c'est lui qui m'a trouvé cette voiture, pas cher, que je me suis payé avec mes économies, c'est lui qui m'y a emmené la voir pour de vrai et c'est encore lui qui a négocié pour me la faire encore moins cher...
Mais là, c'est moi qui vais la conduire, la bichonner. Elle sera ma liberté.

C'est ma voiture, qui m'emmène pour la première fois où je veux, et pour cette première fois, c'est direction, la poste pour y emmener mon enveloppe d'inscription à la fac, il faut que je la fasse peser et affranchir, c'est une enveloppe craft, énorme dans laquelle se trouvent les nombreux formulaires à renvoyer.

J'avoue que pour moi c'est tout une aventure, d'habitude c'est mes parents qui font ça pour moi, j'ai 18 ans et je sais pas faire grand chose, en dehors de l'école. En entrant dans la poste j'ai le cœur qui se met à battre très fort, il faut que je m'adresse à la vieille derrière son guichet, et je ne sais pas trop comment m'adresser à elle, même si j'ai répété dans ma tête tout ce que je dois dire...

Si l'autre hippy qui me dévisage depuis que je suis entré,savait ce que je pense en ce moment bonjour la honte. Il a plutôt l'air cool et relax lui.
Et moi pendant c'temps là, j'ai le ventre vrillé, le cœur qui s'emballe, et tout ça pour une enveloppe à affranchir, enfin, il me reste du temps la file est longue j'ai le temps de calmer ma respiration et de répéter encore ce que je dois dire, sauf que le hippy, il arrête pas de me regarder, et même qu'il avance vers moi.

"-Humm... Bonjour, excusez moi d'être aussi cavalier, mais quelque que chose me dit que, votre enveloppe, est adressée à la fac ...
-En effet, mais je vois que vous avez la même enveloppe dans les mains, vous allez entrer aussi en première année de fac?
-Oui, je vais commencer ma première année de droit, et probablement un certain nombre de travers après ;-)
-Tout comme moi, je pense qu'on va s'y retrouver...

Au départ j'aurais voulu écourter ce début de conversation, mais je trouvais la situation, si étonnante qu'on a fini tout les 2 par avoir une discussion très sympa, où on a discuté de notre choix pour la fac de droit et nos espoirs pour l'avenir, de nos goûts musicaux, de nos études passées, de nos vies de célibataires, de ma chance d'avoir une voiture rien qu'à moi, je crois que c'est la première fois que j'ai eu la chance d'avoir une vrai discussion d'adulte, sans l'aide de mes parents.

J'adore ce gars, malgré son aspect de hippy, il est d'une intelligence fine, parler avec lui m'a donné une vraie sensation de liberté, et de ne pas parler pour balancer des banalités. On ne se connait pas encore beaucoup, mais une chose est sûre, c'est que l'on se retrouvera pour mon plus grand plaisir, dans le même amphi.

J'ai comme le pressentiment que cette année va être importante dans ma vie.

Posté par Pa cha à 07:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 30 décembre 2008

Régression

En lisant mon quotidien préféré j'ai repéré un article sur une expo qui semblait amusante, régressive au possible : exposition sur les dessins animés des années 60 et 70, oui oui, et je m'adresse aux plus vieux d'entre vous les vieux de 30 ans, la génération post soixantuitarde, ceux qui ont connu la NES, pong et le club Dorothée : une expo sur Casimir, Colargol et tout et tout !!! j'hallucine ! On va bien rigoler.

Nous y allons donc avec les chatons, heureux et stupéfaits de découvrir que Kiri était un clown alors qu'ils pensaient que c'était un fromage et que les dessins animés n'étaient pas faits par des ordinateurs hyper puissants mais par des mains fines qui dessinaient sur le papier ou animaient des marionettes, et oui !

Jolie exposition avec un rassemblement impressionnants de documents d'origine, de films et bandes sonores en provenance directe de l'ORTF et des centaines d'objets de collection, j'ai même reconnu mon réveil de petite fille !!!!

Allez, juste pour les vieux qui trainent, un petit retour 30 ans en arrière... un clic pour zoomer

expo_005expo_027

expo_057expo_061

expo_076expo_082

expo_090expo_101

et la pub de la mort qui tue...

expo_068

12 canaux tout de même (à une époque où il n'y avait que 3 chaines, je me marre !)

Posté par Ma cha à 07:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
lundi 29 décembre 2008

Repas de Noël

Et voilà, Noël est passé, nous avons bien mangé, j'ai passé pas mal de temps en cuisine mais le résultat était délicieux. Et en plus pas trop calorique, j'ai même pas pris de poids :-D

Comme elle me l'a demandé, on commence par une photo de la table, toute simple. Une nappe blanche avec par dessus une fine nappe en voile, ça donnait très bien. Quelques étoiles, des bougies et des rochers, miam !

no_l_026

Bien, passons au menu maintenant.

En entrée des médaillons de foie gras aux poires avec une petite salade légère. Les médaillons, comme je suis très agaçante, j'ai pas voulu en acheter des tout prêts, mais j'ai choisi d'acheter un foie gras cru entier. Forcément c'est moins facile, mais avec un peu d'inventivité et de dextérité on arrive à faire de jolis médaillons quand même ! Saler et poivrer les médaillons. Dans une poêle mettre 10 cuillères à soupe de sucre pour faire un caramel. Une fois fait je l'ai rallongé doucement avec de l'eau pour avoir une belle sauce. Faire cuire alors les médaillons 3mn de chaque côté puis les enlever. les remplacer par 4 belles poires coupées en lamelles et les caraméliser. Et voilà c'est fini ! A servir tiède avec une petite salade tendres pousses, une tranche de jambon cru et quelques tomates cerises avec une vinaigrette légère au vinaigre de framboises, miam !

no_l_042

Ensuite, le plat principal : des roulades. J'ai pris une recette testée il y a quelques temps, à vous de chercher où si ça vous amuse ;-) que j'ai donc adaptée pour ce menu festif. Badigeonner de très fines escalopes de dinde de moutarde à l'ancienne. Ajouter dessus quelques dés de foie gras et 4 petites morilles puis fermer le tout avec des piques en bois. Fariner et faire revenir rapidement à la poêle. réserver dans une assiette. Faire alors revenir un mélange ail/oignon/échalotte dans du beurre puis y ajouter des dés de foie gras et des morilles, du poivre, du lauier, 2 cuillères à café de fond de veau et les roulades. Mettre de l'eau jusqu'à la moitié des roulades et cuire 1h. Enlever alors les roulades et les morilles et mixer le reste pour faire une sauce. Ajouter 10cl de crème liquide et remettre le tout (en ayant enlever les piques des roulades) à cuire pendant 1h. j'ai servi avec des purées maisons de marrons, potirons et courgettes. Désolée pour la présentation mais j'ai eu une flemme monstre, au début je voulais faire des petits moulages mais pffff, plus le courage !

no_l_046

Et enfin, le dessert ! Mais non LES desserts ! Et oui, j'avais décidé de faire 4 minis desserts différents, en les accompagnant de petits fours.

Dessert n°1 une mousse de litchi à la rose. Faire bouillir 20cl d'eau avec 3 cuillères à soupe de sucre et 3 cuillères à soupe d'eau de rose une quinzaine de minutes pour faire un sirop léger. Ajouter 200g de litchis au sirop sans noyau et laisser bouillir 3mn. Mixer (c'est ch....). Remettre sur le feu et ajouter 2g de gélatine. et laisser refroidir. Monter en chantilly 10cl de crème fraiche et ajouter délicatement. Mettre en verrine et au frais pour la nuit.

Dessert n°2 une crème légère sur coulis de poire. Faire bouillonner 8mn 300g de lait concentré non sucré. Ajouter 4g de gélatine et 2 cuillères à soupe de sucre. Monter en chantilly 10cl de crème liquide et mélanger délicatement. Mettre en verrine et au frais pour la nuit. j'ai ensuite fait une compotée de poires au sirop avec un peu de sucre et un mélange d'épices à pain d'épices, mais vous pouvez faire n'importe quel coulis de fruits avec. Déposer le coulis sur la crème et servir.

Dessert n°3 ananas caramélisés sur ganache et chantilly. Faire bouillir 10cl de crème liquide et y mettre 80g de chocolat noir pour former une ganche. Ajouter hors du feu 20g de beurre et bien fouetter. Mettre au frais. Faire dorer 200g d'ananas dans 20g de beurre et 1 cuillère à soupe de miel. Mettre l'ananas au fond de la verrine puis la ganache et au moment de servir ajouter la chantilly.

Dessert n°4 un faux tiramisu à la framboise. Faux parce que j'utilise juste du fromage blanc à 0% fouetté avec du sucre. Une couche de biscuits roses de Reims broyés, une de fromage blanc, des framboises et on recommence pour remplir la verrine. Et au frais pour la nuit avec toutes ses copines !

no_l_057

Posté par Ma cha à 07:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
vendredi 26 décembre 2008

Sainte Nuit

Depuis un bon moment j'avais envie de montrer à mes enfants ce qu'était une Messe de Noël. Nous sommes catholiques, mais les enfants ont été baptisés sur le tard et ils ont dû assister à 2 messes dominicales depuis leur naissance (soit une depuis leur baptême). Mais Noël c'est tout de même une fête religieuse, et pas seulement la fête des cadeaux, et j'avais envie de leur faire partager un "autre" esprit de Noël.

Sauf que... la messe de minuit comme son nom l'indique est à minuit.

On en parlait l'autre jour au boulot (oui j'ai des conversations space parfois avec mes collègues) et mon chef (enfin le sous mais comme le grand il est plus là c'est mon chef maintenant) me parle d'une messe de Noël qu'il co-organise dans une grande église pas trop loin de chez nous. Il en parle avec tellement de conviction qu'il me donne vite envie d'y aller. En plus comble de bonheur c'est une messe très orientée pour les enfants et qui, de ce fait, se déroule à 18h30 le 24. Parfait pour mes chatons couche tôt.

Et nous voilà donc ce 24 décembre à la messe de Noël. Une très jolie messe, dans une église bondée (plus de 600 personnes) avec beaucoup d'enfants (plus de 100).

D'abord le prêtre appelle les enfants à venir s'installer devant la crèche (fabriquée par mon collègue) pour écouter un conte de Noël, un très joli conte narrant l'histoire de Marie, Joseph, la naissance de Jésus et l'arrivée des rois mages qui étaient en fait 4 et non 3. Aux murs est diffusé un diaporama d'images religieuses judicieusement choisies (et je dis pas ça parce que j'ai contribué au diaporama sur mes heures de boulot hein), la musique de l'orgue, magnifique met les enfants dans l'ambiance feutrée de la veillée de Noël.

Une fois ce joli conte terminé, les enfants se lèvent tous et sont invités à suivre la procession afin de prendre une petite bougie (50 bougies, il n'y en a pas eu assez pour tous les enfants, loin de là) pour la déposer devant la crèche, en même temps, un enfant de coeur dépose le petit Jésus dans la crèche.

Les enfants reviennent à leur place à côté des parents pour suivre la Messe. Une jolie messe, pas extrêmiste comme la dernière à laquelle j'avais assistée, vraiment dans l'esprit de Noël. Jolie parce que j'ai presque pas décroché, ce qui est un signe pour moi parce qu'en règle générale un discours de 15mn suffit à me faire tomber dans un semi sommeil :-D. Bon, j'avoue j'ai quand même décroché à un moment, hypnotisée par les deux "vieilles" devant nous : pas ma faute, j'ai passé un moment à tenter de toucher leurs manteaux pour savoir si c'était un vrai cadavre ou du synthétique. Bon, si j'avais été plus souvent à la messe j'aurais su qu'il suffisait d'attendre le moment de la "distribution de la paix" pour y arriver sans avoir besoin de filouter. Verdict : du faux à gauche mais du vrai cadavre à droite, beurk !

En fin de Messe, forcément, c'est le passage du "Notre Père..." et là je vous avoue qu'il a vraiment fallu que je prenne sur moi pour pas m'écrouler de rire. Imaginez un peu : au départ il y avait une feuille avec les chants de la Messe, les chatons suivaient religieusement tout ça en regardant leur papier. Mais forcément, le "Notre Père" il n'y est pas, quand même, si on est là c'est qu'on la connait, a priori. Et là, voilà Mi'cha qui me regarde, et me voit la réciter par coeur. Il reprend son papier, le tourne dans tous les sens à la recherche du texte, rien. Il me regarde interloqué et je lis sur ses lèvres "c'est où ????" je lui montre ma tête pour lui faire comprendre que je la connais par coeur. Et là il ouvre des yeux immenses ! Je suis pliée de rire intérieurement. Dès la prière finie il se jette sur moi "mais comment tu pouvais la connaître ????"

Et voilà, la messe est finie, mais avant cela, le prêtre bénit 600 petites brioches qui nous seront distribuées à la sortie, et vous savez quoi ? Il n'y en a pas eu assez pour tout le monde ! Sacrée Messe de Noël ! Et dire que j'en avais jamais entendu parler, elle ne figurait même pas parmi les messes de Noël indiquées sur le journal, du bouche à oreille, renouvelé chaque année.

Les chatons ont adoré en tous les cas, je me demande s'ils voudront y retourner l'année prochaine.

Posté par Ma cha à 09:51 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

jeudi 25 décembre 2008

Joyeux Noël

A tous

nous vous souhaitons

un très

Joyeux Noël

images

Posté par Ma cha à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
mercredi 24 décembre 2008

Des nouvelles de petit Pierre (30)

Les années lycées, c'est fini. J'en suis pas mécontent. Pourtant, ces trois dernieres années étaient si enrichissantes sur un plan personnel, que je finis par penser que ça doit être ça devenir adulte. Cependant je me demande bien, où est passée cette fichue crise d'adolescence ? J'ai jamais rejeté l'autorité parentale, essayé de faire des activités qui boostent l'adrénaline, mais aussi l'abonnement pour les urgences... enfin tout ce genre de choses quoi.

J'ai adoré cette année de terminale, qui a fini en apotéose sur un pot dans un bar en ville, avec toute la classe et nos deux profs principaux. On était plus de 40 dans cette classe et pourtant, on était touts assez soudés, sans notion de clan comme ça arrive toujours.

J'ai été ennuyé au début de cette année de terminale où une copine de ma soeur Sophie, a tout fait pour sortir avec moi. J'ai fini par accepté, mais dès le premier bisous, j'ai bien compris que je me trompais, je n'avais rien ressenti du tout.

Pourtant, mes poèmes en témoignent, je suis du genre très romantique (pour mon malheur), et j'étais à la recherche du grand amour, me demandant à chaque fois, si telle ou telle, n'était pas celle que j'esperais. J'ai tenté à plusieurs reprises de me convaincre sur certaines, comme Sophie, mais rien n'y faisait j'avais pas de flash, pas de tremblements, pas de frissons, enfin aucun coup de foudre, ni même de boomerang. Je finis donc par croire que soit l'amour n'est pas fait pour les timides et romatiques comme moi, ou tout simplement, j'ai pas encore trouvé la bonne personne. Alors pour Sophie, dès le lendemain du premier bisou, je lui ai dit que je ne ressentais rien pour elle, et que je ne pouvais pas faire semblant .

J'ai appris en première à fermer ma bouche, car quand un timide parle, sous l'effet euphorisant, et grisant de la prise de contact avec l'univers qui l'entoure, ça devient le grand NAWAK. Et ça devient un festival de rires bêtes, de blagues carambar pourries, de bafouillages à la limite du bégaiement, et de trous de mémoire à chaque phrase en cours de discussion. Alors pendant toute cette année de première, j'ai passé beaucoup de temps avec David, un gars qui avait déjà son permis de conduire, cause qu'il a redoublé trois fois. Il parle pas beaucoup, mais quand il l'ouvre on sent que c'est réfléchi, alors le midi on passait tous les jours plus d'une heure ensemble dans le couloir du lycée assis sur un banc, à rien se dire, si si  je vous jure on a osé :-D

J'ai sur Kiffé cette année de seconde (enfin ma deuxième seconde, vu que j'ai repiqué), car j'étais passé du stade d'élève très moyen, à celui de petit génie des maths, et de tout le reste (ce prof de math chanteur, en seconde, avait raison, un jour j'aurai le déclic).

Je me suis fait une raison durant cette première seconde, ou j'ai découvert que Francois mon super ami, de collège, n'était finalement qu'un simple copain, comme tous les autres. Je n'en entendais plus parler, et ça ne me manquait pas du tout, et je ne lui manquais pas non plus d'ailleurs. Finalement je me suis rendu compte que j'ai jamais eu d'amis, juste des petits camarades (comme dit mamy), et ça restera comme ça encore au moins tout le lycée.

Alors on a signé notre photo de classe, avant d'en finir de ces années lycées. On a usé de calembours bon enfant, de petits rappels d'historiques sur cette année fantastique, de mots d'encouragements, ou encore de remerciements, et on s'en est retournés sur nos vies à venir, chacun de son coté.
Pour moi ce sera la fac de droit, j'apréhende un peu ce nouvel univers, mais il me reste encore un peu de temps, pour y réfléchir, d'ailleurs la semaine prochaine j'emmène mon eveloppe d'inscription à la poste.

Posté par Pa cha à 09:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 23 décembre 2008

l'esprit du sport - âmes sensibles s'abstenir

Je n'ai jamais été sportive, à vrai dire j'ai même toujours détesté profondément le sport.

Quand Mi'cha a eu 3 ans j'ai voulu qu'il fasse un sport, un sport pour se dégourdir un peu, un sport pour se faire des copains à côté de l'école, un sport pour s'amuser et voir autre chose. A son âge, et à l'époque, le choix était très restreint, notre "choix" s'est porté sur le judo qui se pratiquait au dojo juste à côté de chez nous le mercredi après-midi. Pour les cours, les parents n'étaient pas les bienvenus, on dépose le paquet et on vient le reprendre une heure après, si on n'a pas peur du grand chef on arrive un peu plus tôt et on se met sur la pointe des pieds pour espérer choper quelques moments par le minuscule hublot... Un an est passé sans qu'on sache trop ce qui s'y passait, jusqu'au jour de LA compét'. Et oui, même à 3 ans on a une compét de judo à la fin de l'année. Ce jour là fût la 1ère et la dernière fois où j'ai vu Mi'cha faire du judo. Ce jour là j'ai vu mon petit bébé, que je croyais frèle et innocent, d'abord se faire étaler dans le cadre de la compét par un momen d'au moins 5 ans et 1 tête de plus que lui, puis, et c'est bien le pire, prendre à partie, avec ses copains de dojo, un plus petit qu'eux. Image choquante pour moi, c'est pas du tout l'idée que je me faisais de l'esprit sportif, de la combativité, et tout et tout ! Et ce n'était absolument pas les valeurs de respect et de non violence que je voulais inculquer à mon chaton. Il a fini l'année, point final à l'expérience.

Année suivante, je souhaitais que Mi'cha sache nager, on l'avait inscrit à un cours d'été mais ça ne s'est pas trop bien passé donc on décide de l'inscrire à la natation. Parallèlement il découvre pendant des journées portes ouvertes la gymnastique, ça lui plait, il veut, j'accepte. J'inscris aussi Mini'cha à la gym, il est encore trop petit pour la natation. La gym pour les petits ça se passe bien, mais au bout de quelques temps on se rend compte que les "futurs champions" sont vite repérés et quand on regarde ce qu'il se passe aux niveaux au-dessus, ça ne me plait pas. Des enfants qui subissent les brimades des entraineurs "pas comme ça, tu es trop ci, tu n'es pas assez ça". De nouveau ça m'agace, le sport pour moi ne doit pas être une corvée mais un plaisir, si c'est pour se faire engueuler autant rester devant la tv hein. Finalement après un gros couac les enfants arrêteront la gym tous les 2 pour ne plus garder que la natation.

Mi'cha est plutôt doué, il est pris rapidement dans le groupe compétition et ça se passe très bien. L'ambiance est conviviale, agréable, l'encadrement très sympa et ne pousse pas à la performance à coups de hurlements mais dit les choses clairement et posément, j'adore. Voilà le sport tel que je le voyais, on s'y amuse, qu'on soit 1er ou dernier quelle importance du moment qu'on fait de son mieux et qu'on s'amuse. Et puis après tout, ils n'ont qu'une dizaine d'années tous ces enfants, ils ont le temps de devenir des Manaudou ou Bernard !

Ce week-end Mi'cha était de compétition, biiiieen loin de notre home sweet home. Il ne devait pas faire cette compétition, sous condition de performance, blablabla ; et puis finalement il a été sélectionné. Départ à 6h30 un dimanche, ouille ça fait mal hein, mais bon, il a voulu y aller et il en avait vraiment envie, alors on se sacrifie. On monte même dans le car du club avec 21 gosses survoltés (enfin à l'aller parce qu'à 19h au retour l'énergie était restée dans l'eau !).

Je suis fière de lui, il fait de la natation, il aime ça et se donne à fond. Alors oui, je ne nie pas quand il collectionne les médailles je suis très très fière de mon loustic, c'est appréciable, il ne faut pas le nier. Mais est-ce la finalité du sport les médailles ? Non, malgré les victoires nombreuses je suis restée sur mon idée de base, le sport doit être et rester un loisir, un plaisir, on gagne tant mieux mais du moment qu'on donne le maximum de soi, même si on arrive dernier quelle importance ? Je vais pas lui hurler dessus pour autant, il fait de son mieux. D'ailleurs ce week-end il a fait de son mieux, et même s'il était bien loin dans le classement lui seul et son équipe de 10 nageurs, bah c'est pas grave, ils se sont tous donnés à fond et se sont amusés. C'est l'essentiel.

Mi'cha a 9 ans et j'ai cette "mentalité". Je savais bien que certains parents ne prennent pas le sport comme je le prends et font une course à la médaille qui me laisse réellement pantoise, mais bon, honnêtement, je ne pensais pas que ça allait bien loin. Une gamine de 10 ans qui est boostée à mort par des parents qui sont sur le bord du bassin, chrono et carnet en main, qui trainent la petite dans toutes les compét, même celles qu'elle ne fait pas, pour qu'elle "voit" les champions et en "prenne de la graine", soit, c'est pas mon truc mais bon, j'admets que des parents puissent mettre beaucoup d'espoir dans les exploits sportifs de leurs enfants.

Ce que j'ai vu ce dimanche par contre m'a révoltée : elle a 10 ans et 2 fois dans la matinée je l'ai vue ingurgiter des barres énergitiques, pas celles qu'on trouve au leclerc du coin, non, celles qu'on trouve dans les magasins de sport. Elle n'avait visiblement pas mangé suffisamment au goût de ses parents qui, au moment de la reprise des épreuves, lui ont fait prendre un comprimé orange, accompagné d'une bouteille d'un liquide rouge ; son père ayant lourdement insisté pour qu'elle finisse les 50cl de la bouteille, j'ai bien compris que ce n'était pas du jus de fraises, et un peu plus tard, une autre barre énergétique. Elle a 10 ans et elle se dope, parce que j'appelle ça du dopage, du mauvais dopage en plus, non contrôlé sur une enfant de 10 ans. Quelles seront les conséquences dans 5 ans, 10 ans, 20 ans ? Le corps et les organes d'un enfant sont-ils capables d'accepter sans râler des surdoses de vitamines et autres ?

Oui, j'aime quand Mi'cha récolte des médailles, mais honnêtement, il continuera à manger un steak et des pâtes le jour d'une compét, je n'ai pas envie de lui donner des boissons ou aliments énergisants qui, en plus de lui foutre en l'air sans doute sa santé, pourraient diminuer sa confiance en lui : ses performances il les fait lui même, sans autre aide que ses propres muscles et son envie de se dépasser, il ne les doit pas à des substances aux couleurs étranges. Après tout le sport c'est se dépasser pas se doper.

Lui sait au moins qu'il n'a pas besoin de médicaments ou boissons pour avoir ses médailles, il les a à la loyale, et franchement, à 9 ans, ce serait quand même dommage si ce n'était pas le cas, non ? Et puis les médailles, ça va ça vient, il était tout aussi fier de lui ce dimanche, revenant sans médaille et dernier de sa course, parce qu'il avait battu son record personnel et qu'il avait nagé avec un enfant de 11 ans, un de 12 ans, un de 15 ans et un de... 38 ans :-D que le jour où il avait raflé 2 médailles d'or face à des enfants de son âge...

C'est ça le sport non ?

Posté par Ma cha à 07:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
lundi 22 décembre 2008

les bases

Bien, comme vous le savez déjà pas de recette ce dimanche pour cause d'activités extérieures éreintantes touuuuuute la journée (je vous en parle demain si j'ai le temps, là je vais au strict minimum), donc pas de menu du dimanche mais c'est pas pour ça que je vais vous abandonner en ce lundi.

Aujourd'hui une petite note qui ne servira sans doute pas à beaucoup parce que je vais vous donner 2 recettes de base qu'en règle générale on a toutes dans nos tiroirs : les crèpes et les gaufres. Mais si j'ai choisi de vous les mettre c'est justement pour voir quels sont vos trucs à vous pour les faire délicieuses ;-)

Les crèpes : une recette pour 5 à 7 selon la taille de la poële. Mélanger 125g de farine avec 15cl de lait pendant quelques minutes pour avoir une pâte consistante et sans grumeaux. Ajouter 2 oeufs battus en omelettes, 1 cuillère à soupe de sucre, la même chose en beurre fondu, 1 pincée de sel et quand tout est bien mélangé ajouter 10cl de lait. Je ne la laisse jamais reposer, en règle générale je m'y mets 15mn avant le goûter.

Les gaufres : on mélange sans s'occuper de l'ordre 400g de farine, 100g de beurre fondu, 75g de sucre, 2 oeufs, 1 sachet de levure, du sel et 30cl de lait. Cette recette m'avait laissée perplexe étant donné que celle que j'utilisais avant avait beaucoup plus d'oeufs et surtout je battais les blancs en neige avant de les incorporer. Mais en fait même comme ça les gaufres sont moelleuses.

Alors, vous faites comment vous ?

Posté par Ma cha à 07:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
vendredi 19 décembre 2008

(R)évolution (?)

Bien, faut être réaliste, une année se termine. Dans une semaine nous cuverons le champagne digérerons les chocolats du Père Noël et dans 2 nous aurons un pied en 2009, waouh !

En cette période d'avant les fêtes, quand nos esprits sont encore sobres, nous songeons déjà à toutes ces bonnes résolutions que nous prendrons pour la nouvelle année : j'arrête les chocolats (naaaaaaan), j'arrête le sport (ouiiiiiiiiii)... Bon un peu de sérieux que diable !!!

Allez, on arrête le blog ! Oui ? Non ?

Bon, si on n'arrête pas on modifie... Il y a déjà des changements en vue, ça se prépare doucement en coulisse, nous espérons que ça vous plaira.

Mais après tout, si nous écrivons, c'est quand même vous qui nous supportez lisez, alors, comme nous l'avions déjà fait il y a quelques temps, voilà, ici une tribune ouverte, quelles modifications voudriez vous que nous apportions à ce blog ? Monsieur Plus, le rose restera même pas la peine d'essayer :-P

A vous la parole !

Posté par Ma cha à 07:39 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
jeudi 18 décembre 2008

Mini planète

Le Père Noël est passé un peu en avance, comme vous l'aviez déjà compris, dimanche dernier. Et les chatons ayant été très sages ils ont été bien gâtés.

D'abord un super panier de basket d'intérieur électronique de la mort qui tue les oreilles. Que c'est trop méga bien, du point de vue des chatons, forcément, parce que moi j'ai déjà l'amie graine qui revient...

Le second cadeau était un écodome, ça c'est bien, ça fait pas de bruit... Mais c'est qu'il faut le remplir ce bidule ! Et nous voilà donc à la recherche de plantes de désert et de plantes de marécage. Et puis il faut aussi de la bonne terre. Pour les plantes de désert, pars de problème, mamie en a dans son jardin. Le reste était plus compliqué. En ce beau mercredi hivernal, sous le crachin breton et le froid russe, nous avons donc décidé d'aller à la recherche des trésors. Mini'cha était déjà tout excité et demandait sans arrêt depuis dimanche quand on allait enfin mettre en service son écodome. Nous avions trouvé l'emplacement idéal, sur son bureau, devant la fenêtre. La notice disait un endroit tempéré, près d'une fenêtre et d'une source de chaleur : le bureau près de la fenêtre et du radiateur était donc l'idéal. En plus ça permettait à Mini'cha de surveiller les "expériences". Nous voilà donc à la recherche du reste. Près de la rivière locale, nous trouverons sans doute notre bonheur. Effectivement après 5mn nous étions à la tête d'une fortune de 3 plantes de marécage et d'un joli tas de terre toute fraîche, merci à la taupe qui a eu la bonne idée de passer par ici. Nous avons même kidnappé 3 locataires des lieux, que vous verrez un peu plus loin... Je rassure les âmes sensibles nous avons bien pris le soin de ne rien abîmer sur notre passage et nous n'avons prélevé que ce qu'il nous fallait et dans des endroits où il y avait plein de plantes identiques.

Ah... je me rends compte que depuis tout à l'heure vous devez bien vous demander de quoi je parle !!! Et bien voilà, l'écodome c'est ça

ecodome_001

Sympa non ? Bon, le principe, c'est une serre fermée, presque hermétique. A l'intérieur 2 univers différencec, le désert et le marécage. 2 zones d'eau simulent l'océan et le lac de montagne. Une fois fermé et mis dans un endroit propice l'écodome est censé fonctionner comme notre planète. L'eau de la mer s'évapore, se dépose sur le "ciel" puis retombe en bruine dans le lac supérieur. Ensuite les plantes respirent et produisent l'oxygène nécessaire au bon fonctionnement de toute la troupe. Le cycle de l'eau. Sans oublier celui de la vie puisque les plantes doivent grandir et prospérer et on peut même, selon la notice, constater l'apparition spontannée de plantes ou animaux (vu que j'ai vu passer dans la terre un mille patte, 3 vers de terre et quelques bestioles minuscules non identifées, ça ne me surprendrait pas qu'on soit envahi d'ici peu...

Bon, préparons donc le matériel...

ecodome_005

Et c'est parti pour les mélanges appropriés et le remplissage de l'écodome

ecodome_014

Maintenant passons à l'essentiel, les plantes

ecodome_032

Et voilà, les plantes sont mises, ainsi que tout le petit matériel qui va avec, le thermomètre, les indicateurs de niveau d'eau et les indicateurs de croissance des plantes, reste plus qu'à y mettre les locataires indispensables et l'eau tout en haut et tout en bas et à tout refermer. Une des 3 cascade fonctionne déjà, c'est bon signe !

ecodome_031

Oh ! Un locataire !

Et voilà l'écodome terminé et en place. Dès que nous avons fermé la bête de la buée a commencé à se former, c'est très bon signe tout ça... Espérons que ça dure ! En tous les cas je trouve le kit très sympa et instructif, surtout pour Mini'cha qui adore la nature et les plantes. On peut ajouter d'autres kits, notamment l'élevage de fourmis ou de vers de terre pour parfaire sa "planète privée". Un bon truc éducatif. D'ailleurs la notice est faite pour les particuliers et pour les écoles. J'adhère au principe, plus qu'à voir la pratique.

ecodome_036

Posté par Ma cha à 07:20 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mercredi 17 décembre 2008

Des nouvelles de petit Pierre (29)

Ça y est on l'a fait, on a été voir le directeur, j'avoue que j'étais liquide dans mes petites baskets blanches.

Ça faisait longtemps qu'on y songeait, mais là ça nous a pris d'un coup on s'est jeté à l'eau... Enfin dans le bureau du dirlo.
Et on lui a dit, enfin c'est surtout François qui l'a dit, moi j'étais rouge et tremblant, et je faisais des petits signes de tête pour dire oui.
Et le pire, c'est qu'il a laissé entendre qu'il le ferait peut être, mais il se laisse un peu de temps pour y réfléchir avant.

ON VA FAIRE TOUT LE COLLÈGE ENSEMBLE !!!

Je me souviens  au début de la 6ème,  d'une grande bagarre qui a presque eu lieu, contre Jérôme et son servile François, tout ça pour une fille que je ne calculais même pas, mais Jérôme était sûr que j'avais des vues sur sa petite copine potentielle (il avait pas encore osé lui parler, mais il était déjà prêt à me dézinguer pour elle), mais cette fille c'était juste un pote, un garçon manqué et rien de plus.

Mais comme moi j'étais un petit garçon gentil, et du genre fauché, et que lui était du genre grande gueule et petit bourge, la moitié des 6ème, était pour moi, prêt à lui casser la gueule, quant à l'autre moitié, attendait que je me fasse démonter, par le club bcbg.
Et au moment où les 2 groupes se rapprochaient l'un de l'autre à la west side story (mais sans la danse), j'ai fait ce que je fais de mieux, j'ai joué  le diplomate, et on s'est rendu compte qu'on se faisait la gueule pour un quiproquo ridicule (oui, je sais, c'est pas cool pour la fille).

Puis je me souviens aussi, comme François se moquait toujours de moi, car j'étais du genre timide et que je me laissais malmener sans rien dire, jusqu'à ce que je m'énerve une bonne fois pour toute. Dans son cas, c'était en cours de gym, alors qu'il me traitait de chiffe molle. Je lui ai montré que mes cours de judo n'étaient pas là que pour faire joli, et après l'avoir fait chuter, et maintenu au sol en lui demandant de s'excuser, il a fini par me craindre un peu plus et surtout, à  me respecter beaucoup plus.

Finalement on est devenu potes avec François, on est même devenu super potes à la fin de la 6 ème. Arrivé en 5ème on était super contents de se retrouver ensemble avec Daniel,  Fredéric et surtout François.

Même que François c'est le premier ami que j'ai invité à mon anniversaire de toute ma vie et c'était cette année. Alors pour fêter ça, on a même été voir le directeur pour lui demander de nous laisser durant tout le collège ensemble dans chaque classe.

On a tellement surpris, voire ému le directeur qu'il le fera j'en suis sûr et on se suivra toujours au collège

Posté par Pa cha à 07:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 16 décembre 2008

A vot' bon coeur M'sieur Dames

Aujourd'hui je voulais attirer votre attention sur certains de nos voisins, ceux qui sont là, silencieux, sur le bord de la route mais sont pourtant tellement présents. Ils nous observent du coin de l'oeil, parfois d'un oeil envieux, parfois d'un oeil méprisant aussi, souvent en silence. Parfois ils osent un petit mot puis retournent à leur silence. En ces périodes festives, je souhaiterais que nous portions sur eux un autre regard, un regard chaleureux, amical, parce que même s'ils ne partagent pas un "chez eux" avec nous, c'est avec grand plaisir que nous partageons notre "chez nous" l'espace d'un instant. 

J'ai longuement hésité (non en fait c'est pas vrai mais c'est juste pour rajouter à l'émotion) à en héberger un. C'est vrai quoi, on a beau le voir comme ça de temps à temps, ou parfois souvent, l'hésitation est toujours là. Sera-t-il sage ? Saura-t-il se tenir chez nous sans rien casser ? Sera-t-il à la hauteur de nos attentes silencieuses, parce qu'il ne faut pas se leurrer, même s'ils n'ont pas de "chez eux" à eux, nous nous attendons toujours à un minimum de savoir vivre de la part de ceux qu'on pourrait appeler des "exclus" même si je me refuse à ce terme péjoratif au possible. Je me suis posée cette question, c'est vrai, mais brièvement, parce que je savais que son coeur était immense et c'est avec une très grande joie que je l'ai invité chez nous pour quelques heures.

Je vous avoue aussi que j'étais un peu timide à l'idée de l'inviter (bah oui, quand même, même si ce n'est pas une rock star internationale il était un peu connu, mine de rien, et puis, Dieu sait quelles fréquentations il pouvait avoir, vous savez, ce genre de personnes, on n'est jamais à l'abri...), mais je me suis lancée et je lui ai proposé de venir chez nous et il a accepté, je crois avec un petit plaisir.

J'étais aussi un peu inquiète sur ce qu'il allait dire, j'avais eu l'occasion de le cotoyer et il faut avouer que parfois il avait des paroles un peu... enfin, vous voyez quoi, nous avons des enfants tout de même ! Il fallait un peu de tenue. Mais je lui ai fait confiance, je savais qu'il saurait faire ressortir toute l'émotion que j'avais cru déceler dans certains de ses mots. Et j'ai eu raison, parce qu'une fois qu'il a acepté mon invitation, il a trouvé les mots qui touchent et il est venu chez nous avec un superbe cadeau, son coeur ouvert et une simplicité simple (ouais, et alors ?). Il a rangé une goujaterie sur laquelle je lui avais pourtant attribué un 20/20 (à sa grande joie en plus) pour nous livrer une émotion qui vaut bien un TB+ comme dirait la maîtresse de Mini'cha.

Et voilà, pour la première fois, nous hébergeons un SBF ou Sans Blog Fixe. Dans ma colonne de liens juste à côté, presque depuis le début de ce blog, il y a le lien de Monsieur Plus qui m'a si souvent fait rire (parfois jaune aussi je le reconnais, mes molaires gardent les séquelles de certains grincements). Il y a quelques semaines il nous a annoncé la fin de son blog, je sais que certaines d'entre vous ont été aussi déçues que moi (une dépression de 4 semaines minimum quand même hein), alors voilà, l'espace d'une note à teneur garantie en émotions, le revoilà enfin ! Merci de ce beau cadeau avant l'heure et n'hésite pas à revenir, notre porte te sera toujours ouverte, même si je sais que d'autres ont eu et auront ce doux privilège ;-)

La parole est à Monsieur Plus himself qui a également l'autorisation, voire le devoir de répondre à vos commentaires.

PS : si d'autres SBF qui me manquent aussi souhaitent aussi laisser une petite prose ce sera avec grand plaisir.

PS2 : je comptais vous faire de terribles révélations sur lui mais il m'a coupé l'envie de le faire, et je crois qu'après lecture de sa note vous me comprendrez.

PS3 : vous savez qu'il a osé me dire que je pouvais modifier sa note si elle me plaisait pas, non mais sérieux...

Allez Monsieur Plus, voici les clefs ne les perds pas sur le pont des Soupirs (Gérard sort de ce corps !)

Un Père Noël malheureux

C’est l’histoire d’un Père Noël. Un Père Noël comme il en existe des dizaines en cette période de fin d’année.

Mais Père Noël n’est pas son vrai métier. Une journée par an, il enfile son costume et chausse ses grosses bottes pour la distribution des cadeaux.

Cela fait maintenant cinq ans qu’il occupe bénévolement ce poste. Depuis qu’il est grand-père. Il s’était porté volontaire pour remplacer le Père Noël précédent. Il avait envie de voir briller les yeux des enfants, les yeux de son unique petite-fille.

Depuis cinq ans, il s’éclipsait avant la fin du spectacle. Et c’est à chaque fois avec le même plaisir qu’il faisait son entrée dans la salle. Avec la même joie qu’il distribuait les bonbons et les cadeaux. Avec le même bonheur qu’il acceptait les bisous, les câlins, les photos.

Le Père Noël a appelé il y a deux jours. Il n’enfilera pas le costume cette année. Il ne pourra pas. Il n’en aura pas le courage. Depuis trois semaines, sa petite fille a d’étranges plaques sur le corps. Elle vient d’être diagnostiquée.

Il aurait pourtant tant voulu voir ses yeux briller une dernière fois.

Mais un Père Noël n’a pas le droit de pleurer.

Posté par Ma cha à 08:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
lundi 15 décembre 2008

Les repas express de Pa' 2 (le retour)

Enfin c'est surtout la recette express.

Tout d'abord faut dire que ce vouiquen, c'était dimanche C.E. pour les pitis. C'est pas parce que j'ai un peu ralé sur le bon souvenir de mon chèque cadeau de l'année dernière que tout est naze pour autant...
quoi que !

On a commencé par le traditionnel dessin animé de Noël à 10 h, cette année c'est Madagascar 2, les petits ont l'air d'avoir apprécié, c'est vrai que ce film est très "move it" (même si, il l'est un peu moins que le premier).

Juste après  vers 12 h... et non, c'est pas le repas, mon super C.E. a pensé que le spectacle à 12 h c'était sympa, avec des gosses l'estomac dans les chaussettes.

Bon je vais éviter de parler de la qualité du spectacle... eh pi si d'abord c'est mon blog à moi et à Ma' , alors tant pis pour eux. Le fond du spectacle était intéressant, avec un thème sur l'environnement et un message écolo qui commence à s'user, mais avec de bonnes idées, mais voilà les comédiens n'étaient pas du tout en place, il ne captaient pas l'attention du public et en plus la moitié des chansons étaient faites dans un très mauvais playback (alors que musicalement c'était intéressant est assez bien composé et écrit).

Enfin fini, sur les coup de 13 h , c'est l'heure du repas, et là c'est buffet froid à volonté... ou presque. Du paté marmitte  à volonté, du paté de campagne à volonté, des rillettes à volonté, des crudités à ... compter et le dessert, ah le dessert... délicieux, avec ces petits  fours succulents je dirais environ 150 pour 70 à 80 personnes présentes, fallait se jeter dessus, des fois je regrette d'être un piti gars poli ;-)

Enfin arrive le moment que tous les enfants attendent depuis le matin, l'arrivée du Père Noël et de tous les jouets par milliers, c'est vrai qu'on a eu un Père Noël magnifique et crédible. Mon amour, tu as oublié de dire que les enfants n'avaient aucun suspens parce que pour être sûr que le Père Noël se trompe pas chaque cadeau était étiquetté avec le prénom de l'enfant, son nom et... le contenu du paquet ! Et comme tous les cadeaux étaient déjà au pied du sapin à midi les enfants savaient tous dès 12h02 (le temps qu'ils se jettent dessus) quel cadeau ils avaient.

Bon mais c'est quoi la recette que vous me dites, voui, je sais je cause, je cause, je me disperse, je divague, je la ferme ok !!

Vous avez du vous rendre compte que ce vouiken donc, pas de recette possible, alors c'est moi qui m'y colle paskeux mercredi Ma' qui emmène Mi' cha à la natation, me dit si tu veux tu fais un gâteau pour 16 h. Mission difficile me direz vous, que nenni, j'ai 1 h pour trouver la recette, les ingrédients, faire la préparation et faire cuire le tout avant que Ma' rentre avec l'atlhète.

Allez zou voilà ce que je fais :

Roulé au nutella ou à la confiture ou à la compote ou à la crème de marron, ou à la ratatouille, c'est vous qui "choisez ".
Il faut :
3 oeufs
3 cuillères à soupe de sucre
3 cuillères à soupe de farine

Mélanger 3 jaunes avec le sucre et la farine.
Faire monter les 3 blancs.
Mélanger le 1er appareil avec les blancs en neige (sans les casser).
Etaler sur du papier sulfurisé, 1 cm d'épais (en rectangle c'est mieux) la pâte ainsi faite.
Faire cuire au four environ 6 à 8 minutes ) 180°C, juste faire dorer le dessus.
Puis aussitôt sorti du four étaler le Nutella, la confiture, la ratatouille, enfin ce que vous voulez.
Rouler serré, et manger chaud c'est meilleur.

Zavez vu comme c'est simple à faire ;-)

Alors Just mangez et n'oubliez pas ... SOURIEZ :-D

Edit : Petit edit à la demande générale de Gaufrette

gateau

Posté par Pa cha à 07:27 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
vendredi 12 décembre 2008

Y croire... ou pas

Mini'cha va sur ses 7 ans, il est en CE1 et à cette période de année il commence à s'interroger sur certaines choses... Vous voyez ce que je veux dire...

Alors, il existe ou pas ?

Depuis quelques semaines je suis tentée de lui dire la vérité, sauf que je préfère qu'il le déduise de lui même. Ca donne parfois des conversations surréalistes de la part d'un enfant qui commence à se douter sérieusement qu'il y a houx sous sapin mais en même temps qui a tellement envie d'y croire, parce que si c'est les parents qui ramènent les cadeaux, bah on est sacrément mal barrés cette année frangin, on a été trop pas sages...

Extraits choisis...

Dans Paris

"tiens, le Père Noël ! tu veux aller lui faire un bisou ?"
"non toute façon c'est pas vrai !"
"qu'est-ce qui n'est pas vrai ?"
"bah le Père Noël là c'est pas le vrai "
"ah, pourquoi tu dis ça ?"
"parce que le Père Noël il existe pas !"
"c'est ce que tu penses ?"
"bah oui !"
"ok, c'est qui qui met les cadeaux alors ?"
"bah je crois que c'est les parents..."
"tu crois ça ?"
"non non non (limite paniqué) c'est pas les parents !"
"ah ? c'est qui alors ? le Père Noel ?"
"mais non, il existe pas, c'est les lutins qui mettent les cadeaux"
"les lutins, donc les lutins existent ?"
"bah oui"
"et qui leur dit quels jouets ils doivent mettre au pied des sapins ?"
"........... bah c'est leur chef, le grand lutin !"

A table

"c'est la nuit du 24 ou du 25 ou du 25 au 26 que les cadeaux arrivent ?"
"du 24 au 25"
"à minuit ?"
"oui"
"c'est idiot, ça veut dire qu'il a une heure c'est tout le Père Noël pour tout livrer... Flash il est super rapide et il pourrait pas faire ça quand même !"
"oui, mais en vrai avec les décalages horaires ça dure 24h"
"ah..." on sent qu'il cogite là
"alors il existe ou pas ce père Noël ?"
"bah je sais pas !"
"tu dois bien avoir une petite idée quand même, qu'est-ce que tu penses au fond de toi ?"
"pffff, je crois qu'il existe pas..."
"ah, tu penses ça ? et pourquoi il existe pas alors ?"
"pffff, je sais pas... toute façon le 24 je vais dormir au pied du sapin et puis (les trémolos dans la voix) je verrai bien s'il vient ou pas à minuit"
"ok, mais bon, une chose est sûre il y a bien des cadeaux au pied du sapin le 25, alors c'est qui, si c'est pas le Père Noël ?"
"bah c'est toi, tu te fais toute mince toute mince toute mince et..."
"ah parce que là je suis toute grosse toute grosse toute grosse ??"
"mais non, pfff, t'es normale ! mais tu te fais toute petite comme un bébé et tu descends sans bruit et tu les mets au pied du sapin"
"ah... donc le Père Noël n'existe pas et c'est les parents qui mettent les cadeaux ?"
"........... naaaaaaaaaaan !!! je suis bête ! je viens de me rappeler !!! Le 1er renne du Père Noël c'est Rudolf !"
"et ???"
"bah c'est Rudolf son renne "
"ok donc si Rudolf existe ça veut dire que le Père Noël existe ?"
"bah oui !!"
"et donc les rennes volants ça existe ?"
"bah oui !"
donc les rennes volants ça existe alors le Père Noël il existe... cqfd... Allez courage il me reste encore 12 jours !

Posté par Ma cha à 07:22 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
jeudi 11 décembre 2008

Petit Papa Noël quand tu redescends sur terre...

3 notes de Pa d'affilées, dingue non ? mais ne vous inquiétez pas, je ne lui ai fait aucun chantage pour obtenir ça...

Ou presque...

En cette période bénie du papa Noël, de sa hotte magique et de Rodolphe son célèbre renne turbo injection 4 meules de foin à l'heure, arrivent les petites intentions parfois intéressées, parfois sympas, et parfois même mesquines, du cadeau d'entreprise.

Je  me souviens de cadeaux de mon C.E. comme de cette fabuleuse montre, à 25 euros pièce, gravure comprise... sympa non, ça permettait de se souvenir où on travaille et surtout de pas être en retard. Sur ce coup là, j'étais le fautif, faisant partie du C.E. à l'époque ça me semblait pas mal.

Je me souviens aussi d'un joli petit stylo bille rechargeable, plus ou moins 25 euros là aussi gravure comprise... Ok je suis aussi le fautif, faut dire aussi que j'ai sévi plus de 8 ans dans le C.E. En tout cas avec la gravure sur le stylo je ne faisais plus de faute au nom de mon entreprise, en écrivant avec ce stylo (cause que la gravure, c'était ledit nom)

Pi, de montre en stylo, on était arrivé au cadeau plus sympa, genre un bon gros chèque cadeau de 40 euros, et ça c'est sans parler des 42 euros de chèque cadeau par enfant dans une grande surface.

Ahh! qu'il est sympa ce C.E. mais bon, j'ai préféré tirer ma révérence, car j'étais l'un des derniers non syndiqué, et que quand on est minoritaire, on ne vous écoute plus beaucoup. Heureusement comme j'avais l'expérience, on se souciait de mon avis.

Arrive donc l'année du C.E. total syndiqué qui lui seul peut comprendre les besoins du personnel (cause qu'il est doublement élu, une fois en payant sa cotisation et une autre fois en proposant sa liste syndicale unique sans qu'il ne puisse y avoir une alternative non syndicale).

Donc pour les enfants, c'est choix dans un catalogue d'une grande enseigne de jouets 5 à  10 % plus cher que dans les grandes surfaces, sur une large gamme de jouets allant de 5 euros à 40 euros. par contre on ne sait pas à l'avance le prix, comme ça pas de souci d'équité entre les employés, certains ont droit à un cadeau, à 5 euros et d'autres à 40, mais comme y savent pas y gueulent pas ;-D Et pour faire plus sympa qu'un simple chèque tout moche de 40 euros, on a eu droit à ça :

cadeau_CE_001

Ca claque quand même... Z'avez bien vu la tite cuillère à coté ?

cadeau_CE_002

C'est ti pas mignon, j'avoue que j'en oublie presque mon chèque de 40 euros de l'année dernière, si, si je vous assure.

cadeau_CE_003

Par contre derrière le père Noël, ce ne serait quand même pas un sesque ce truc avec les 2 boules rouges (pas que je voudrais dire que tout comme ce pov' père noël, on l'a dans le c**)

cadeau_CE_008

Ouf !! non, c'est juste des cerises, j'ai eu peur!!!

PS : z'avez vu comment que je l'ai joué fine en écrivant "sesque", pour éviter que des pervers de tous genres arrivent sur not' blog, imaginez , si j'avais écris phallus, sexe, ou quéquette à la place, le nombre de barges qu'on aurait eus...

PS bis : Oups (comme dirait Britney), je crois que je l'ai dit quand même :-D

PS ter : Je sais bien que ce morceau de Pink n'a aucun rapport avec le sujet, mais je kiffe


Découvrez P!nk!

Posté par Pa cha à 07:45 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
mercredi 10 décembre 2008

Des nouvelles de petit Pierre (28)

Saloperie de division !!!

Chuis sûr que vous vous dites, il dit ça parce qu'il sait pas faire, bah c'est pas vrai, même que je sais très bien les faire, avec et sans virgule.

Sauf que y'a des fois le cerveau il déconnecte, et que des choses toutes bêtes vous semblent incompréhensibles, comme si on voulait lire un livre dans un rêve (si, si essayez vous allez voir, les mots ressemblent à rien). Mais quand ça arrive dans un rêve c'est pas grave mais quand ça arrive le Week end alors que t'as plein de division à faire et que cette saloperie de cerveau se prend les pieds dans le tapis, il s'éclate le pif sur les hurlements de ta mère.

Ca fait 2 ans que je sais faire des divisions, alors c'est pas une dizaine de divisions qui me ferait peur mais là, c'est le blocage (peut-être parce que ma mère regarde au-dessus de mon épaule à ce moment), j'y arrive plus !!!

Alors ma mère essaie de m'expliquer calmement, mais calmement ça dure 10 min après c'est le ton qui monte , et en moins de 15 min, on passe du " je vais t'expliquer mon chéri" à des hurlements de Yétie que tu sais même pas si elle parle français ou espagnol (j'avais pas déjà dit que c'est une pied noir espagnole ??? Non ??? Bah vous savez maintenant pourquoi je connais des gros mots en espagnol).

Tout ça pour dire qu'apprendre des gros mots c'est rigolo, mais je préfèrerais les apprendre dans le calme.

Posté par Pa cha à 07:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 9 décembre 2008

"Just Souriez"

Si vous aimez pas les fatals Picards, c'est pas grave, vous y aurez droit quand même ;-)


Découvrez Les Fatals Picards!

Toute façon c'est de la faute à Stefbsl, cause qu'elle a fait çà. Bon c'est vrai les quelques contacts pur Quebec au sirop d'érable certifiés que je connais ne parlent jamais de Caribou. C'est vrai aussi que le Français donne son avis sur tout et sur rien, surtout pour rien et bien souvent ça donne des choses bien plus caricaturales que cette chanson des fatals.

Ah ça vous fait rire les Céfran, comme qui disait mon pôte Camaro du Sévice militaire. Et qu'est ce qui dit le pa'cha, y se prend le melon depuis qu'au gouvernement y font tout pour remonter le pouvoir du chat, et qu'ils enlèvent les pubs des chaines pubik, pour que le vieux Pa'cha y peut aller se coucher plus tôt après le film de 20h 30 qui va plus commencer à 21h maintenant. Et en plus je parle pas non plus des écoles où on supprime les RASED ( que j'y comprends rien, mais si on peut les changer en RABé, se s'ra meilleur pour le pourvoir du chat).

Enfin j'dis ça, j'dis rien, parce que si je dis alors je vais donner mon avis qu'on en a rien à foot ( d'ailleurs au passage si il y avait moins de match de foot à la télé, y'aurait pas besoin d'autant de pub pour payer leur diffusion).

Alors " Just Souriez" parce que ça fait pas mal, c'est facile, c'est gratuit et que ça change bien plus la vie qu'un avis.

Alors "Just Souriez" :

  • A cet enfant qui découvre le monde (parce que ce serait con qu'il découvre trop vite comment faire la gueule).
  • A ce malade du crabe (que ça lui fait pas  repousser les cheveux, mais ça lui colle un peu d'espoir)
  • A cette caissière du super marché (qui pourra continuer à sourire tout le reste de la journée, en parlant aux petits vieux trop seuls)
  • A votre voisin ( il ne saura pas pourquoi, mais ça lui fera plaisir)

Alors "Just Souriez" et je vous souhaite juste :


Découvrez Sinsemilia!

Posté par Pa cha à 07:50 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
lundi 8 décembre 2008

Menu rapide du dimanche

Lundi dernier j'ai oublié de vous dire que les menus à thème du dimanche étaient finis, snifff... J'ai quasiment épuisé le thème qui nous suivait depuis le début de l'été, pour ceux qui n'ont pas suivi il s'agissait de vous faire découvrir, Présidence de l'Union Européenne oblige, les plats de tous les pays d'Europe. Alors il me manque quelques pays j'ai les recettes mais plus le temps !

Et pourquoi donc me direz-vous ? Et bien ce dimanche nous avons bien mangé à la maison mais comme le samedi nous étions à Paris il m'a été impossible de préparer mon repas du dimanche (que je prépare toujours le samedi pour pouvoir me reposer le dimanche matin). Dimanche prochain nous sommes de sortie, donc pas de repas. Le dimanche suivant nous le seront aussi sans doute. Alors pitet y'en aura le dernier dimanche de décembre mais je ne vous garantis rien du tout, ce sera selon...

Bref, ça m'a pas empêché de cuisiner ce dimanche matin mais pour cause de retour très tardif à la maison samedi, le réveil fût difficile et tardif aussi donc un menu rapide pour ce dimanche. On commence par des émincés de dinde en sauce, avec des pommes de terre, rien de particulier vu que la sauce était en sachet (oui !! j'ai osé !!!).

Par contre pour le dessert une tarte aux pommes avec une recette que vous ne trouverez nulle par ailleurs sur la blogosphère vu que je l'ai inventée. Au passage si quelqu'un veut l'essayer et en mettre la recette sur la blogosphère ou autre ce serait sympa de me le dire hein, pas que... voilà c'est dit !

Tarte aux pommes à Ma' façon : Commencez par faire la pâte : dans un bol mélanger 300g de farine et 100g de cassonnade, ajouter 1 cuillères à soupe de mélange 5 parfum (le mélange des pains d'épices) puis ajouter 10cl d'huile et 10cl d'eau. Former une boule puis mettre dans le moule à tarte. Peler 6 pommes et les couper en quartiers. Dans une petite poële faire fondre 5 cuillères à soupe de miel avec 5cl d'eau et commencer un sirop. Ajouter les pommes et 2 cuillères à soupe de citron et 1 cuillère à café de mélange 5 parfum. Faire revenir 5mn puis ajouter 5cl de crème liquide. Dans un bol à part battre un oeuf entier avec 3 cuillères à soupe de poudre d'amandes et 20cl de crème liquide. Ajouter ce mélange dans la poële et couper le feu. Bien mélanger. Mettre la préparation sur la pâte et cuire à 200°C pendant 20mn. Servir chaud c'est encore meilleur... avec une boule de glace à la vanille c'est encore meilleur... avec de la crème anglaise ça doit aussi être sympa !

tarte_pommes_006

Posté par Ma cha à 07:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
vendredi 5 décembre 2008

Brèves de vendeur N°3 Ou comment le vendeur doit savoir s'impregner de son rayon.

Il existe dans le magasin dans lequel je travaille une sorte de légende urbaine, je vous la livre telle que je la connais.

Cette histoire met en scène il y a fort longtemps, un jeune responsable de rayon, un vendeur confirmé et un vendeur débutant.

Au détour d'un de ses rayonnages, le jeune responsable appelle ses 2 vendeurs et leur demande : 
"Lequel de vous 2 n'a toujours pas compris que remplir le rayon sur 1m10 de profondeur ça ne sert à rien car le client ne peut pas se servir et qu'il faudra bien que quelqu'un aille chercher ces pots de peinture...

Le vendeur confirmé, avec un clin d'oeil à son responsable répond :
" je ne sais pas qui c'est, mais c'est pas moi..."

Sachant  qu'il n'y a que 2 vendeurs dans l'équipe, le vendeur débutant commence à se sentir mal à l'aise. Alors sur un petit mouvement de tête du jeune responsable de rayon, telle une fatalité annoncée, ce dernier et son vendeur confirmé se saisissent sans sommation du vendeur débutant par le bas du corps et le fourrent dans le rayon tel un suppositoire dans l'arrière train d'un dinosaure.

Il reste à préciser 2 choses : - tout d'abord le rayonnage ne faisant pas plus de 50 cm de haut, le vendeur débutant a eu un peu de difficulté à s'en sortir seul.
                                                          - Ensuite le jeune responsable de rayon... bah ça devait être moi en fait ;-D


Découvrez Mauss!

Posté par Pa cha à 07:28 - - Commentaires [10] - Permalien [#]